Le Labo 148 poursuit la documentation des #BeauxEndroits de la Condition Publique dont celui du Faubourg de Béthune à Lille pour ses journées du Patrimoine des 21 et 22 septembre 2019.  Amina Boukhari au dessin, Alice Rouja au son et Julien Pitinome à la photo sont allés à la rencontre des habitants pour l’inauguration des Benches, banc arc-en-ciel créés par  Quintessenz.

Le labo 148 a suivi la première phase de ce Bel Endroit au mois de Juillet. Amina Boukhari sur sa tablette numérique et Nicolas Lee derrière son appareil photo se sont rendus sur place pour faire le récit du travail des riverains et des artistes le long de la semaine d’ateliers. Chaque jour, enfants et riverains ont imprimé puis collés leurs productions sur les murs des bâtiments du quartier. Le Labo148 a documenté cette première phase du projet, c’est à retrouver ici.

Samedi 21 septembre, le premier jour des journées du patrimoine démarre sous un lourd soleil de fin d’été. Au coeur du quartier Faubourg de Béthune, boulevard de Metz à Lille, dans le parc au milieu des barres, les Benches, bancs arc-en-ciel crées par Quintessenz sont installés. Les jeunes et moins jeunes s’y posent, y discutent, y jouent.  Ces oeuvres multicolores tranchent avec le décor normalisé et presque triste de ces barres construites dans les années 1950-1960. Le duo d’artistes allemands a été sollicité pour colorer le quartier.

Thomas Granseuer, artiste de Quintessenz

 

El Boulevardo, une fresque géante par Abazedatome

 

Sur le pignon d’une barre d’immeuble, l’artiste Abazedatome peint une gigantesque fresque nommée « El Boulevardo ». Depuis plusieurs années, l’artiste essaie de peindre cette fresque en vain. L’autorisation est finalement arrivée cette avec le financement de Lille 3000. Cette structure culturelle s’est mise cette année aux couleurs du Mexique avec le projet ELDORADO. Les habitants curieux lui suggèrent d’appeler cette fresque « El Boulevardo » en écho au boulevard de Metz.

Une voiture friterie au coeur du quartier

Un peu plus loin, enfants et adultes font sagement la queue autour d’une Fiat rouge coupée en deux. Cette oeuvre insolite de l’artiste Benedetto Bufalino est installée au coeur du quartier pour cette journée. En plus d’être décorative elle permet à tous de se régaler.

La Voiture Fiat Coupé de Benedetto Bufalino est en fait une friterie. Lors d’évènements, des cornets sont distribués gratuitement aux habitants. Aidés par quelques jeunes du quartier ainsi qu’un commerçant, plus de 40 kilos de frites ont été distribuées et appréciés.

La Voiture Fiat Coupé friterie de Benedetto Bufalino 

L’espace public, lieu à investir tout au long de l’année. Les habitants veulent plus de vie.

Les enfants du quartier ont, au début du projet, été initiés aux techniques de graff à La Maison du Projet du Faubourg de Béthune. Un cube avait alors été mis en place pour que les enfants mettent en pratique sur l’espace public les résultats de ces ateliers. Très peu de temps après l’installation du cube, celui-ci est brûlé. Des habitants expliquent qu’il s’agit d’une réponse à la destruction par la police municipale des piscines gonflables installées pendant la canicule aux pieds des immeubles. Des habitants et représentants ont interpellé les élus présents lors de cette inauguration pour que plus de choses soient faites sur le quartier et que des moyens soient débloqués.

Quintessenz et les bancs arc-en-ciel pour redonner des couleurs

Inspiré par les réalisations des participants aux ateliers, Quintessenz a réalisé des bancs arc-en-ciel disposés le long du chemin entre les immeubles. Installés également près des espaces de jeux, les parents peuvent s’y poser tranquillement. Quant aux plus jeunes, ils voient ces bancs comme des espaces supplémentaires près de chez eux. Les « rainbow benches » ponctuent les grands espaces verts coupés par des chemins au coeur du quartier.

 

Latifa KECHEMIR, Adjointe au maire de Lille déléguée à la présidence du conseil de quartier du Faubourg de Béthune salue ce projet au carrefour des différents évènements :  les journées du patrimoine avec le thème de l’art et du divertissement, l’installation d’un parc de jeux et de marelles, les Beaux Endroits de la Condition Publique avec le collectif  Quintessenz et la fresque « El Boulevardo »

 

 

 

 

Raconter le projet

Dans le cadre de la documentation des Beaux Endroits développé par la Condition Publique et son écosystème, les journalistes du Labo148 interviennent dans le quartier pour imaginer une narration du projet avec les habitants du quartier.

 

LES BEAUX ENDROITS

La Condition Publique s’exporte hors-les-murs dans toute la Métropole européenne de Lille et même jusqu’à Bordeaux !

En réponse aux problématiques de territoires, artistes designers, architectes et membres de la Communauté Créative s’ouvrent une réflexion sur la manière de réinvestir l’espace public.

Dans une logique de “faire ensemble”, chaque Bel Endroit mêle projets artistiques, participatifs et en impliquant une multitude d’association et partenaires de tous horizons.

A diffuser sans modération !