L’Agence

Histoire, esprit et développement du projet

Depuis le 1er janvier 2017, dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA) de la Métropole Européenne de Lille, la Condition Publique s’est engagée avec ses partenaires dans un projet média participatif destiné aux jeunes.

L’objectif :

  • permettre aux jeunes des quartiers populaires de prendre leur place dans le débat public
  • proposer aux jeunes des dispositifs d’éducation aux médias axés sur la pratique collective
  • sensibiliser les futurs journalistes au traitement de l’information dans les quartiers populaires
  • et, si possible, rapprocher citoyens et médias traditionnels.

Aujourd’hui, ce projet se veut une agence de production de contenus originaux, un laboratoire d’expérimentation à la lisière entre pratiques artistiques et journalistique.

Sa rédaction et son fonctionnement mêlent jeunes issus des quartiers populaires, volontaires, étudiants en journalisme de l’ESJ Lille, de l’université de Lille.

Le Labo 148 a pour ambition de générer des formats innovants, au ton spontané, sur des thématiques de société qui sont au cœur des préoccupations des jeunes.

Regroupés sur une plate-forme locale, ils sont également diffusés dans les médias classiques via des partenariats forts – à ce jour Fablabchannel et TV5monde, Fumigène Mag., RadioBoomerang et RCV, Télérama, France3 et Mouv’ se montrent intéressés par la démarche.

Le projet vise d’une part une légitimation des contenus diffusés dans des réseaux classiques qui concernent les jeunes dans les quartiers, et d’autre part un enrichissement de ces mêmes médias qui n’ont que difficilement accès à ces thématiques et à ce public.

Le labo 148 est un espace de 60 m2 où se déroulent les conférences de rédaction et une partie des formations. Il est équipé de postes informatique, matériel audiovisuel, studio photo et vidéo, banc de montage. C’est un lieu où les jeunes peuvent se rassembler et trouver les ressources nécessaires à la production de leurs sujets. Des permanences sont assurées du mardi au jeudi : de 14 à 19 heures par les facilitateurs pour accompagner les jeunes dans la réalisation des sujets.

Certaines formations exceptionnelles, interventions ont lieu le samedi.

Un règlement intérieur encadre l’usage du lieu et l’emprunt de matériel.

L’esprit :

L’agence de production de contenus journalistiques vise à traiter l’actualité et à faire émerger la parole des jeunes des quartiers populaires de la métropole lilloise. En racontant des histoires sous toutes leurs formes sans œuvrer dans l’urgence, en valorisant les gens et leurs parcours, en explorant et questionnant les problématiques de société, en pratiquant un journalisme du réel, engagé, où subjectivité et altérité cohabitent. Le studio de production de contenu à la Condition publique est un projet plurimédia qui s’appuie sur la Haut- parleurs académie pour la vidéo mais qui n’exclue pas d’autres formats : texte, photo, radio, web. Le blog du projet permettra d’héberger un journalisme créatif et ludique, où les traditionnels reportages, enquêtes, portraits, interviews, photos côtoieront des formes originales, au carrefour des pratiques artistiques : stopmotion, POM (Petits Objets Multimédia), fictions, slam, tutoriels, courts-métrages, chroniques you tube, BD.

La publication d’objets journalistiques non identifiés ne sont pas exclues : expositions, collages, journaux muraux, création numérique, lectures publiques, réalisation de magazines, fanzines, affiches sérigraphiées sont autant d’idées
susceptibles d’être mises en œuvre…

Les Formations :

Des séquences de formation thématiques – audiovisuel, radio, techniques rédactionnelles, numérique, communication etc. – sont proposées un samedi par mois, avec des intervenants professionnels. Ces formations ont pour but de qualifier les participants et de faire rencontrer les jeunes avec des professionnels. En associant la théorie à la pratique, ces formations mobilisent et développent les compétences de chacun : écriture, communication, recherche documentaire et vérification de l’information, esprit de synthèse, travail en équipe, ouverture sur les pratiques graphiques – mise en page, photographie et illustration.

Un fonctionnement horizontal et une richesse du partage des savoirs et des savoir-faire, offre un cadre parfais pour un projet en autonomie mené par les jeunes. Du dossier de subvention à l’aménagement du local, du choix des sujets à la communication et à la gestion du budget, les jeunes sont partie prenante du projet. Le projet s’inscrit dans le champ de l’éducation populaire. Liberté d’expression, bienveillance et entraide sont les clefs de ce fonctionnement participatif où l’on apprend par le « faire » en veillant à préserver la mixité sociale et la parité H/F.

Le dispositif permet aux participants d’enrichir leurs compétences, de se constituer un réseau, de bénéficier d’un accompagnement personnalisé assuré par des journalistes professionnels, mais aussi d’assister aux Masterclass, rencontres, visites de rédactions et autres ateliers.

Il sera pour celles et ceux qui le souhaitent une passerelle leur permettant d’accéder à des parcours professionnels dans le domaine du journalisme.

Il permet aussi la naissance et la diffusion des talents de chacun.

Nous sommes tous talentueux.