Cultures • Médias • Productions

#7 DES RACINES ET DES RÊVES –  La Série

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel

Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde culturel local, il écrit un slam, qui sera le point d’orgue de cette série.

Des racines et des rêves : Lyna (Punchlyn) 1/6

Des racines et des rêves : Lyna (Punchlyn) 1/6

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel   Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde...

Des racines et des rêves : Lunzi (Bash) 2/6

Des racines et des rêves : Lunzi (Bash) 2/6

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde culturel...

Des racines et des rêves : Ismaël Métis (3/6)

Des racines et des rêves : Ismaël Métis (3/6)

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde culturel...

Des racines et des rêves : Jeannine (4/6)

Des racines et des rêves : Jeannine (4/6)

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde culturel...

Des racines et des rêves : Sabiha (5/6)

Des racines et des rêves : Sabiha (5/6)

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel   Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde...

Des racines et des rêves : Joël (6/6)

Des racines et des rêves : Joël (6/6)

© DR / Labo 148 / France 3 Hauts de France / Fablab Channel Théo Yossa, jeune créatif, s’interroge sur l’influence des racines africaines quand on habite à Roubaix. Au gré de rencontres avec 6 créateurs roubaisiens issus de la diaspora africaine et du monde culturel...

Articles récents

#6 Nouvelles Cartographies –  Archives

Lettres du Tout-Monde

Nouvelles cartographies – Lettres du Tout-Monde est un projet de création expérimental et ouvert à toutes et tous, que nous, artistes et journalistes associé·es au Labo 148, engageons dans la crise sanitaire internationale actuelle.

Quelle sera la cartographie du monde après cette crise ? Que redéfinit-elle ? Quelles urgences « à rêver un autre rêve, à inventer d’autres espoirs » s’imposent ?

Le labo en quelques mots

Le Labo 148 est une agence de production de contenus originaux, un laboratoire d’expérimentation à la lisière entre pratiques artistiques et journalistiques porté par la Condition Publique à Roubaix.

Sa rédaction mêle des jeunes engagés, curieux, initiés ou non au journalisme… Ils viennent de la métropole lilloise, issus des quartiers populaires, étudiants en journalisme de l’ESJ Lille, en école d’art, apprentis. Ils sont passionnés par l’image et les médias. Le labo a pour ambition de générer des formats innovants, au ton spontané, sur des thématiques de société qui sont au cœur des préoccupations des jeunes. La mixité étant un des grands atouts du projet.

La réelle implication des jeunes qui participent au projet témoigne de la nécessité de créer des espaces d’expression collective. En racontant des histoires sous toutes leurs formes sans œuvrer dans l’urgence, en valorisant les gens et leurs parcours, en explorant et questionnant les problématiques de société, en pratiquant un journalisme du réel, engagé, où subjectivité et altérité cohabitent…

Saisons

Nouvelles cartographies

“Nouvelles cartographies – Lettres du Tout-Monde” est un projet de création expérimental et ouvert à tou.te.s, que nous, artistes et journalistes associés au Labo 148, engageons dans la crise sanitaire internationale actuelle. 

Quelle sera la cartographie du monde après cette crise ? Que redéfinit-elle ? Quelles urgences « à rêver un autre rêve, à inventer d’autres espoirs » s’imposent ?

REVOLTE(S)

Perçue comme une entité complexe, lointaine ou inquiétante, l’idée européenne suscite peu l’enthousiasme chez les jeunes. Les médias participent à ce désintérêt en laissant les thèmes européens, jugés trop techniques, aux seuls spécialistes. Seuls les grands événements sont traités sur le vif, la contextualisation restant cantonnée à quelques émissions. À l’approche des élections, le Labo 148 s’est donc intéressé à la manière dont les politiques européennes impactent notre quotidien, ainsi qu’aux changements que les jeunes aimeraient voir advenir.

Vous avez dit Europe ?

Perçue comme une entité complexe, lointaine ou inquiétante, l’idée européenne suscite peu l’enthousiasme chez les jeunes. Les médias participent à ce désintérêt en laissant les thèmes européens, jugés trop techniques, aux seuls spécialistes. Seuls les grands événements sont traités sur le vif, la contextualisation restant cantonnée à quelques émissions. À l’approche des élections, le Labo 148 s’est donc intéressé à la manière dont les politiques européennes impactent notre quotidien, ainsi qu’aux changements que les jeunes aimeraient voir advenir.

Faire corps

Conçu dès la naissance de l’humanité en regard avec l’esprit, comment envisage-t-on le corps aujourd’hui ? Siège de l’obsession des apparences, représentations philosophiques et sacrées ou sujet à polémiques dès qu’il s’agit de bioéthique, le corps est multiple, insaisissable. En évolution constante, aux prises avec le temps, l’environnement et la technologie, il se fait tour à tour objet, outil et vecteur d’expression.

Home Sweet Home ?

Home sweet home ?

Que signifie « habiter » ? Avoir un lieu à soi où l’on peut s’abriter, penser, se reposer, chanter faux sous la douche ? Le Labo 148 s’est aventuré dans cet étrange interface entre intérieur et extérieur, à la rencontre de tous ceux qui pensent l’habitat, mais aussi de ceux qui habitent et n’habitent pas.

Dis-moi comment tu bosses !

Chercher du sens, trouver sa place, gagner sa vie : le Labo 148 a exploré le paysage complexe de nos rapports au travail dans un monde où il se fait rare et rime parfois avec souffrance. Vers une réinvention collective où chacun est amené à jongler entre nécessité et épanouissement.

La Rédac du Labo

Les dernières entrées…

Safia Gherab, journaliste

Safia Gherab, journaliste

Elle s’appelle Safia. Elle a 16 ans, elle est en première (plus pour longtemps). À chaque fois qu’on lui demande qui elle est, elle coince. Qui est-elle ? Quelles sont ces qualités, ces défauts ? Véritablement, elle ne sait pas.

Léa Aujal, journaliste

Léa Aujal, journaliste

Léa a 20 ans et parallèlement à ses études de sociologie, elle appréhende le milieu journalistique à l’académie de l’ESJ Lille. Difficile parfois de trouver le mot juste pour témoigner d’une situation, c’est là que la photographie fait sens.

Enzo Maubert, journaliste

Enzo Maubert, journaliste

Jeune lillois de 18 ans originaire du Mans, Enzo est étudiant à l’Académie ESJ Lille et en licence de sociologie.
De ses premiers reportages au collège en découlera une passion inébranlable pour la vidéo et le journalisme et encore aujourd’hui, c’est le plaisir d’échanger, de rencontrer et de raconter de véritables histoires qui l’anime.